Merck Foundation CEO avec la Première Dame de la République Centrafricaine rencontrent 100 femmes infertiles

H.E. MADAM BRIGITTE TOUADERA, The First Lady of Central African Republic, Dr. Rasha Kelej, CEO of Merck Foundation & President, Merck More Than a Mother and Dr Pierre Somse ,Minister of Health and Population C.A.R. addressing the group of infertile women

BANGUI, CENTRAL AFRICAN REPUBLIC, December 6, 2018 /EINPresswire.com/ -- Dr Rasha Kelej, Merck Foundation CEO, avec S.E. MADAME BRIGITTE TOUADERA, La Première Dame de la République Centrafricaine - R.C.A. & Ambassadrice de « Merck more than a Mother », ont organisé une réunion spéciale avec plus de 100 femmes infertiles inscrites au programme « Empowering Berna » afin d’établir de petits commerces à leur intention.
« Empowering Berna » est un projet spécial de la campagne « Merck more than a Mother » initiée par la Fondation Merck à l’intention des femmes infertiles défavorisées qui ne peuvent plus être traitées, afin de créer de petits commerces et de les former de manière à générer un revenu mensuel stable.
S.E. MADAME BRIGITTE TOUADERA, La Première Dame de la République Centrafricaine et Ambassadrice de ‘Merck more than a Mother’, a déclaré : « La Fondation Merck a pris une grande initiative d’autonomiser nos femmes en améliorant leur accès à l'information et au savoir et en renforçant leurs capacités pour créer leurs propres commerces. Ainsi, elles seront indépendantes et mèneront une vie respectable. De cette façon, elles peuvent comprendre leurs droits, leurs rôles et leurs responsabilités et être plus que des mères ».
Dr. Rasha Kelej, CEO Merck Foundation & President Merck More than A Mother, a déclaré : « Il est très important d’autonomiser les femmes infertiles en leur fournissant un traitement leur permettant d’avoir des enfants dans le cadre de leurs droits fondamentaux. Mais pour celles qui ne peuvent plus être traités, notre initiative ‘Empowering Berna’ contribuera à les former pour établir leur propres petits commerces afin de leur permettre d’être indépendantes et de rebâtir leur vie. Nous croyons vraiment qu'une femme est beaucoup plus qu'une mère. Nous devrions également encourager les hommes à parler de leur infertilité et à soutenir leurs épouses. Nous aiderons également les jeunes couples à trouver un accès adéquat aux soins de fertilité en offrant une formation à des spécialistes de la fertilité, comme nous l'avons fait pour des oncologues et des spécialistes du diabète. Notre vision est d’établir une plateforme solide de spécialistes de la santé dans le pays et dans le reste de l’Afrique ».
La Fondation Merck a également souligné leur engagement à renforcer les capacités en matière de soins de santé dans le pays. Au cours de la réunion du comité, de nombreux nouveaux programmes ont été finalisés et lancés en partenariat avec le Ministère de la Santé de la R.C.A.
La Fondation Merck a reconnu et remis un prix à la Première Dame de la République Centrafricaine pour ses efforts en tant qu'ambassadrice de « Merck more than a Mother » dans la République Centrafricaine.
Dr. Rasha Kelej, CEO Merck Foundation & President Merck More than A Mother, avec S.E. MADAME BRIGITTE TOUADERA, la Première Dame de la République Centrafricaine et Ambassadrice de ‘Merck more than a Mother’, ont promis de soutenir davantage de femmes sans enfant grâce à la campagne de ‘Merck more than a Mother’. En partenariat avec la Première Dame et le Ministère de la Santé, la Fondation Merck offrira également une formation clinique pour les spécialités de la fertilité afin d'améliorer l'accès aux soins de qualité et équitables dans le pays.
La Fondation Merck a discuté avec le Président de la République Centrafricaine, S.E. FAUSTIN TOUADORA leur partenariat à long terme pour renforcer les capacités de soins de santé dans le pays qu'il a fortement endossées et soutenues.
La Fondation Merck a également approuvé la liste des candidats à leur programme de bourses de formation en oncologie, d'une durée d'un an et de deux ans, à titre de contribution à l'amélioration des soins du cancer dans le pays. En outre, ils fourniront également des diplômes de diabète en ligne en Français pour les médecins de R.C.A, ainsi que des bourses de formation en médecine préventive contre les maladies cardiovasculaires en Asie.


À propos de « Merck Oncology Fellowship Program »

Le programme de bourses en oncologie « Merck Oncology Fellowship Program » est une initiative clé du « Merck Cancer Access Program », qui vise à renforcer les capacités à travers l’éducation et la formation médicales.

Le manque de moyens financiers n’est pas le seul défi en Afrique et dans les pays en voie de développement, mais la pénurie de personnel de santé qualifié capable de s’attaquer à la prévention, au diagnostic précoce et à la prise en charge du cancer à tous les niveaux des systèmes de santé est encore un plus grand défi.

« Merck Oncology Fellowship Program » se focalise sur le renforcement des capacités professionnelles en matière de traitement du cancer dans le but d’augmenter le nombre limité d’oncologues en Afrique et dans les pays en voie de développement. Le programme offre des bourses de formation d'un an au Tata Memorial Center - Inde, un programme de bourses de formation en oncologie d'un an et demi à l'Université de Malaya en Malaisie, deux années de formation en oncologie à l'Université de Nairobi au Kenya et deux ans de Master en oncologie médicale à Université du Caire - Égypte, en partenariat avec les ministères africains de la santé, des gouvernements locaux et des universités.

Lancé en 2016, plus de 43 candidats provenant de plus de 21 pays africains ont participé au « Merck Oncology Fellowship Program ». Le programme continuera à renforcer les capacités de prise en charge du cancer dans des pays africains tels que le Botswana, le Cameroun, la RCA, l’Éthiopie, la Gambie, le Ghana, la Guinée, le Libéria, Maurice, la Namibie, le Niger, le Nigéria, le Rwanda, le Sénégal, la Tanzanie et la Zambie.

À propos de la campagne « Merck More than a Mother » ;

Dans de nombreuses cultures, les femmes sans enfant souffrent de discrimination, de stigmatisation et d'ostracisme. Leur incapacité à avoir des enfants entraîne un grand isolement, l'exhérédation et des agressions. « Merck plus qu'une Mère » habilite ces femmes à travers l'accès à l'information, la santé, le changement de mentalité et l'autonomisation économique.

Diana Mbaluka
Digisphere Consulting
+254 736466513
email us here

Merck Foundation launch with H.E. President and H.E. First Lady of Central African Republic


EIN Presswire does not exercise editorial control over third-party content provided, uploaded, published, or distributed by users of EIN Presswire. We are a distributor, not a publisher, of 3rd party content. Such content may contain the views, opinions, statements, offers, and other material of the respective users, suppliers, participants, or authors.