There were 464 press releases posted in the last 24 hours and 170,475 in the last 365 days.

Le Maroc et le FIDA investissent en faveur de la résilience de l'agriculture paysanne face aux changements climatiques

Le projet était aligné sur les priorités du Maroc de réduction de la pauvreté et de sécurité nutritionnelle et alimentaire tout en répondant aux besoins des femmes et des jeunes.”
— Naoufel Telahigue, Chef de pôle et Directeur de pays pour le Maroc
ROME, ITALY, December 3, 2019 /EINPresswire.com/ -- Un nouveau projet de développement agricole d'une valeur de 82,6 millions d'EUR, financé par le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le Maroc, contribuera à faire progresser la productivité et les revenus de 11 200 ménages vulnérables touchés par les changements climatiques.

Le secteur agricole est le pilier de l'économie marocaine: elle représente 13% du produit intérieur brut et génère 85% des emplois dans les zones rurales. Toutefois, ce secteur est particulièrement vulnérable face aux effets des changements climatiques, ce qui fait peser des risques sur les petits exploitants. Le nouveau Projet de développement rural intégré en zones de montagne du pré-Rif de Taza (PRODER-Taza) permettra de renforcer la résilience des petits agriculteurs de la province de Taza, où dominent l'agriculture de subsistance et la production de cultures non irriguées.

L'accord de financement relatif au PRODER-Taza a été signé aujourd'hui par le Président du FIDA, Gilbert F. Houngbo, et par l'Ambassadeur du Royaume du Maroc en Italie, Youssef Balla. Le projet sera cofinancé par le FIDA, qui versera un prêt de 31,9 millions d'EUR ainsi qu'un don de 0,6 million d'EUR, par l’État marocain, à hauteur de 43,6 millions d'EUR, et par les bénéficiaires, à hauteur de 6,5 millions d'EUR.

Le PRODER-Taza vise à mettre en place un modèle d'arboriculture fruitière qui soit résilient et adapté à des périodes de sécheresse et à des températures plus élevées, le but étant de diversifier le modèle actuel, fondé sur la céréaliculture. Environ 9 800 hectares d'amandiers, 1 000 hectares de figuiers et 600 hectares d'oliviers seront plantés. D'anciens vergers d'amandiers seront réhabilités par greffage.

Par ailleurs, 33 000 hectares de terres cultivées seront protégés de l'érosion. Développer de manière durable les filières amande, figue, olive et miel permettra de faire progresser les revenus des ménages de petits exploitants.

Le projet sera mis en œuvre dans les zones rurales de Tainaste et d'Aknoul, fortement touchées par la pauvreté et très vulnérables face aux changements climatiques. Il ciblera les petits exploitants pauvres et vulnérables, une attention particulière étant accordée aux femmes et aux jeunes, qui compteront chacun pour 40% des bénéficiaires.

Naoufel Telahigue, chef de pôle et directeur de pays pour le Maroc, a déclaré que le projet était aligné sur les priorités du Maroc de réduction de la pauvreté et de sécurité nutritionnelle et alimentaire tout en répondant aux besoins des femmes et des jeunes, qu'il s'inscrivait dans le cadre du programme d'options stratégiques pour le pays et qu'il serait mis en œuvre conformément à la stratégie nationale de développement des zones de montagne prévue dans le Plan Maroc vert.

Dans le cadre du PRODER-Taza, des routes de campagne seront remises en état afin d'améliorer l'accès aux marchés et de réduire les coûts de transport, et 100 microentreprises situées dans les zones rurales les plus pauvres recevront un appui en vue de créer des emplois pour les jeunes et les femmes.

Depuis 1979, le FIDA a financé 15 programmes et projets de développement rural au Maroc, pour un montant total était de 1,7 milliard d'USD, dont 301,8 millions d'USD apportés par le FIDA. Ces projets ont permis d'améliorer directement les conditions de vie de près de 730 000 ménages ruraux.


Le FIDA investit dans les populations rurales, en dotant celles-ci des moyens de réduire la pauvreté, d'améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition, et de renforcer la résilience. Depuis 1978, nous avons octroyé 21,5 milliards d’USD sous la forme de prêts à faible taux d’intérêt et de dons en faveur de projets qui ont bénéficié à quelque 491 millions de personnes. Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est à Rome – centre névralgique des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture.
En savoir plus sur le FIDA: www.ifad.org/fr.

David Florentin Paqui
Division de la communication du FIDA
+39 335 751 6406
email us here


EIN Presswire does not exercise editorial control over third-party content provided, uploaded, published, or distributed by users of EIN Presswire. We are a distributor, not a publisher, of 3rd party content. Such content may contain the views, opinions, statements, offers, and other material of the respective users, suppliers, participants, or authors.